Les meilleurs gestes écologiques pour changer sa façon de jardiner

Le jardinage ne consiste pas uniquement à cultiver des plantes. Il est également indispensable de préserver le sol et tout l’écosystème. Pour ce faire, il est important d’adopter dès maintenant des habitudes bios et écologiques afin d’améliorer notre façon de jardiner.

Favoriser la diversité au jardin

La meilleure alternative pour réduire l’influence des parasites, c’est la diversification des espèces végétales de votre jardin. En augmentant la quantité de plantes cultivées, vous multiplierez le nombre d’animaux et d’insectes qu’elles attireront. Alors pensez à ériger une petite prairie et des points d’eau au fond de votre espace vert. Ils serviront à accueillir les animaux auxiliaires du jardin tels que les insectes et les oiseaux.

Cette action permettra de préserver l’équilibre naturel au sein de vos cultures sans recourir aux insecticides et aux pesticides. En effet, l’utilisation de ces produits peut être toxique pour vous, mais également pour votre plantation et pour l’environnement.

Observer son environnement végétal

Avant de procéder à la création de votre jardin, vous devez faire attention à quelques détails. Par exemple, il est important de connaitre la nature de votre sol. Cela vous permettra de déterminer les végétaux qui y sont adaptés.

Ainsi, lorsque vous les planterez, ils se développeront de manière optimale sans traitement. Pensez également à observer la flore des jardins environnants afin de relever les espèces qui poussent bien. Vous ferez alors un gain d’argent et de temps, mais aussi un geste écologique.

Traiter naturellement

Malgré la pluralité des plantes et le climat créé au sein de votre jardin, il est possible que les ravageurs s’attèlent à détruire vos cultures. Dans ce cas, vous devez impérativement faire un diagnostic afin de trouver un traitement naturel adapté. Vous pouvez par exemple utiliser : l’huile de paraffine, les préparations à base de plantes, les insecticides végétaux faits à base de pyrèthre et le savon noir.

Planter au bon moment

Si vous êtes un jardinier, vous devez savoir acheter vos plantes de manière idéale, c’est-à-dire pas trop tôt, ni trop tard. Il est important d’attendre le moment et la période propice afin de semer et cultiver vos espèces végétales. C’est ce qui leur offrira solidité et résistance aux températures inhérentes aux différentes saisons.

Pratiquer la rotation des cultures

La rotation des cultures permet d’utiliser le sol de manière optimale afin d’éviter l’épuisement des réserves nutritives et la prolifération des maladies. Pour ce faire, vous devez faire succéder sur votre bout de terre, des légumes différents sur un certain nombre d’années.

Choisir les produits durables

Pour pratiquer un geste écologique impactant, pensez à choisir des produits qui ne consomment pas beaucoup de matière première et qui sont recyclables. Que ce soit meubles de jardin ou votre matériel de travail, ils doivent être durables. Même s’ils sont chers à l’achat, ils vous permettront rapidement de rentabiliser votre investissement. Veillez également à les entretenir.

Nourrir la terre plutôt que la plante

Les plantes doivent être convenablement nourries pour être en bonne santé. C’est grâce au sol qu’elles arrivent à obtenir les substances nutritives nécessaires à leur développement. Il est alors important de nourrir la terre. Pensez à utiliser le compost à cet effet. Cet élément servira à aérer le sol et à l’enrichir en humus.

Multiplier les plantes

Pour cultiver vos légumes et vos fleurs, vous pouvez vous servir des graines que vous avez conservées lors de la récolte précédente. Faites-en également profiter vos voisins afin de développer avec ces derniers, des relations saines. Lors de ce moment de partage, vous pourrez transmettre vos connaissances et en recevoir en retour afin d’améliorer vos productions.

Économiser l’eau

L’eau est une ressource tellement importante qu’il est crucial d’en économiser. Toutefois, son utilisation est requise pour irriguer vos plantes et vos fleurs. Pour ce faire, vous devez limiter la culture d’espèces gourmandes en eau telles que les hostas, les bégonias et les impatiens. À la place, vous pouvez semer des variétés locales. Évitez au maximum les espèces tropicales et privilégiez les jeunes plantes qui ne requièrent pas un arrosage trop fréquent.

Éviter les emballages

Les conséquences des emballages sur l’environnement ne sont plus à présenter. Même s’ils sont importants dans certaines situations, vous devez impérativement réduire leur utilisation puisqu’ils ne sont pas recyclables. Pour y parvenir, il existe des habitudes que vous pouvez adopter. D’abord, vous devez acheter vos bulbes en vrac plutôt qu’en sachet. Ainsi, vous pourrez faire le tri et choisir ceux qui sont en bonne condition.

Ensuite, procurez-vous des caisses et des cabas. Ces deux objets vous seront utiles pour entreposer vos plantes et les convoyer directement à votre jardin. Par ailleurs, vous pouvez partager vos emballages avec vos voisins. Enfin, faites l’achat d’arbustes à racines nues. C’est une solution qui limitera l’utilisation des conteneurs.

Privilégier la prévention

En recourant aux solutions préventives, il est possible d’éviter la multiplication du nombre de parasites et la prolifération des maladies. Par exemple, pour améliorer la résistance de vos plantes, vous pouvez les arroser régulièrement avec des préparations végétales. Vous pouvez également repérer dans votre jardin les parties infectées de parasites et les brûler pour éviter tout risque de contamination.

Privilégier le matériel économe

Plusieurs opérations de jardinage nécessitent l’aide d’appareils à moteur, mais vous devez limiter leur utilisation pour respecter l’environnement. En effet, ils sont énergivores et produisent trop de C02. Optez donc pour des matériels économes.

Conserver un coin sauvage

La conservation d’un coin sauvage permettra de favoriser la survie de certaines espèces menacées. Pour cela, épargnez les vieux murs et les mares. Ces lieux serviront à accueillir des oiseaux, les chenilles et les animaux aquatiques. Vous favoriserez ainsi l’équilibre général de l’environnement.

Planter un arbre

Afin de vous inscrire dans une perspective de développement durable, pensez à planter un jeune arbuste dans votre jardin. Veillez cependant à ce qu’il soit adapté au climat et à votre sol. Grâce à cela, il grandira dans de meilleures conditions. Ce geste sera profitable aux futures générations qui en profiteront dans les années à venir.

Pratiquer la taille douce

Il existe une catégorie de plantes et d’arbres qui ne nécessitent pas d’être taillés afin de se développer convenablement. Malheureusement, cette option peut attirer les parasites et provoquer la prolifération des maladies. Pensez donc à pratiquer la taille douce. C’est une technique moins agressive qui apportera de la vigueur à vos espèces végétales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *